La Caisse primaire d’assurance maladie a été créée en 1945 pour protéger les assurés des risques sociaux comme la précarité, la pauvreté, la maladie ainsi que toutes les situations pouvant impacter sur leur finance. Elle est aujourd’hui connue sous le nom de « sécurité sociale » ou « sécu ».

Les principales missions de la caisse primaire de l’assurance maladie

Cet organisme se charge de l’affiliation des assurés et de la gestion de leurs droits à l’assurance maladie. Il traite également les feuilles de soins en plus de prendre en charge le remboursement des soins, le paiement des indemnités et les avances des frais médicaux des bénéficiaires de la couverture maladie universelle ou la CMU. Tous les ans, la CPAM met en place un plan d’action avec les professionnels de la santé en vue de mieux gérer les risques. En plus de les prendre en charge, il élabore également une politique de prévention et de promotion de la santé à travers des dépistages de cancers ainsi que les autres maladies couvertes par la sécu.

 

Un bureau établi dans tous les départements français

Afin de remplir efficacement son rôle, la CPNAM dispose d’un bureau dans chaque département de la France métropolitaine. Cependant, il n’est pas rare que certains en disposent plusieurs comme le département du Nord qui regroupe 4 CPNAM. Il s’agit de Lille-Douai, Roubaix-Tourcoing, Flandres et Hainaut. Pas-de-Calais possède pour sa part 2 caisses, Artois et Côte d’Opale. En tout, il y a 102 caisses et les employés de ces organismes ne sont pas fonctionnaires. Toutes ses succursales ont les mêmes préoccupations. Elles s’évertuent à informer les ayants-droits sur leurs droits. Elles aident aussi les assurés à mieux maîtriser leurs dépenses de santé en plus de faire en sorte que chacun bénéficie de soins de qualité. Elles participent également à la lutte contre la précarité et accompagne les professionnels de santé.

Pourquoi faut-il avoir son numéro de CPAM ?

Dès la naissance chaque individu se voit attribué un numéro unique basé sur plusieurs critères comme le sexe, l’année de naissance, le département de naissance ou encore le mois de naissance. Si grâce à ce numéro qu’il sera par la suite possible de passer des examens comme le Brevet, le CAP, le BAC etc. Cependant, il est rattaché au dossier des parents, pour avoir son propre numéro il faudra travailler soixante heures au minimum. Les employeurs demandent obligatoirement à leur futur employé l’attestation vitale avec un numéro personnel. Il est donc primordial de s’en procurer.