La protection sociale est l’ensemble de dispositifs de prévoyance collective permettant aux individus de mieux faire face aux conséquences financières engendrés par les risques sociaux. Plus clairement, ce sont des situations qui engendrent une diminution des ressources ou une hausse des dépenses  d’un assuré et de sa famille. Il peut s’agir de la vieillesse, de la maladie, de l’invalidité ou encore du chômage.

Le fonctionnement de la protection sociale

La sécurité sociale prévoit plusieurs prestations sociales qui sont reversées directement aux ménages comme les pensions de retraite ou encore les remboursements des soins de santé via les caisses de l’assurance maladie. Ils bénéficient aussi des prestations de services sociaux qui se manifestent sous forme de réduction dans les crèches ou les hôpitaux. Dans certains cas le recours à ses services est gratuit. Ces prestations d’ordre sociales se basent sur trois logiques : celle de l’assurance sociale, l’assistance et la protection universelle.

 Dans le premier cas, l’objectif est de prévoir les risques de perte de revenus occasionnés par le chômage, la maladie ou encore les accidents de travail. L’assistance a pour but de mettre en place des actions de solidarité entre les individus pour combattre la pauvreté, elle se traduit par le versement d’un revenu minimum qui ne couvre pas obligatoirement un risque. Enfin, la troisième logique a pour objectif de prendre en charge certaines dépenses comme les prestations familiales.

Les huit risques sociaux pris en charge par la sécurité sociale

Quels sont les risques ou besoins sociaux ayant été identifiés en France ? On en distingue en tout huit : les maladies professionnelles ou les accidents de travail, la vieillesse qui englobe la retraite, le veuvage ainsi que la perte d’autonomie, la famille avec la maternité, l’enfance et la jeunesse, le chômage et l’insertion professionnelle, le logement, la pauvreté, le handicap et enfin l’invalidité. Ainsi, en cas de maladie la sécurité sociale rembourse les soins de santé. Elle verse également des indemnités aux individus en cas d’arrêts de travail en plus de reverser des pensions d’invalidité, des capitaux décès et des rentes d’accident de travail. Elle agit plus en profondeur en participant activement aux actions de prévention et d’éducation sanitaire. En échange de ces prestations les assurés se doivent de payer des cotisations régulièrement. Chacune des  branches de la sécurité sociale est régie par un régime qui lui est propre rendant la gestion des différentes caisses plus facile.