Le but de l’assurance maladie complémentaire est de compléter les prestations de la sécu. Plusieurs assureurs proposent des contrats d’assurance complémentaire santé qui couvrent tout ou partie des frais de soins qui restent à la charge de l’assuré. Certains contrats prévoient même de rembourser des prestations non prises en charge par la sécurité sociale. La souscription de la complémentaire est-elle obligatoire ?

Les contrats collectifs d’entreprise obligatoire

Depuis le début de l’année 2016, toutes les entreprises du secteur privé doivent obligatoirement proposer un contrat d’assurance complémentaire à leurs salariés conformément à la loi du 14 juin 2013. Les entreprises peuvent choisir parmi un large choix de complémentaires santés, cependant tous les salariés doivent être couverts. Le tarif ainsi que la participation de l’employeur est similaire pour l’ensemble des salariés inscrit dans le même contrat. Même si la souscription d’une telle assurance est obligatoire, certains salariés peuvent renoncer à cette couverture. Cette dispense doit néanmoins figurer dans l’acte juridique fondateur. Outre le socle de garanties minimum prévu, le contrat collectif peut être agrémenté de plusieurs options. Chaque salarié peut les souscrire à titre individuel.

Les contrats facultatifs

Ils s’adressent aux salariés souhaitant être mieux couverts. Ils peuvent ainsi opter pour un contrat collectif à adhésion facultative. Il s’agit d’un contrat surcomplémentaire  qui sera souscrit par l’entreprise, seulement l’adhésion est individuel en d’autres termes, le salarié peut décider de ne pas en bénéficier. L’employeur ne finance pas ce contrat il intervient seulement pour optimiser la couverture de ses salariés et pour simplifier les démarches. L’avantage de ce contrat est que le salarié continue à en bénéficier même s’il ne travaille plus dans l’entreprise.

La complémentaire santé individuelle

La souscription d’une complémentaire santé peut se faire individuellement, dans ce cas, l’assuré peut en faire bénéficier ses ayants droits. Ces contrats s’adressent aux étudiants qui ne sont plus couverts par l’assurance de leurs parents, les fonctionnaires travaillant dans la fonction publique ainsi que les chômeurs et les retraités qui ne sont plus couverts par un contrat collectif de leur ancienne entreprise. Les salariés du privé qui veulent compléter la prise en charge de l’assurance collective obligatoire peuvent aussi souscrire des options supplémentaires. Avant de choisir son contrat, il convient néanmoins de faire une comparaison des offres sur le marché. En effet, chaque organisme propose des prestations et des tarifs très variés. Pour être sur de trouver le bon contrat et pour être bien couvert, il est judicieux d’utiliser un comparateur de complémentaire santé.