La santé des professionnels du milieu médical est l’un des principaux enjeux de notre époque. Si les médecins sont en bonne santé, les patients recevront les meilleurs soins et recouvriront la santé rapidement.

Intensification du travail dans un hôpital, pénurie de personnel médical, heures supplémentaires des médecins. De nos jours, de nombreuses raisons expliquent que beaucoup de médecins ne ressentent que peu de joie dans la profession médicale. De nombreux professionnels médicaux tombent malades et s’épuisent. Les médecins peuvent toujours faire quelque chose : la résistance au stress peut s’apprendre.

Les jeunes collègues, médecine ou tous praticien dans le milieu médical, sont très souvent touchés par le stress. Pendant cette épidémie de covid-19, les médecins et les autres professionnels de la santé sont sous pression avec un immense charge de travail. L’épidémie de covid-19 double ou triple même le nombre de patients que les médecins doivent soignés. Ces professionnels de la santé souffrent des nombreuses tâches et des longues heures de travail. Malheureusement, la recherche éternelle de la perfection laisse souvent les professionnels médicaux épuisés à la fin.

Burn out contre résilience

Selon une étude menée par des experts, les médecins stressés doivent réduire leur charge de travail conformément au concept actuel de burnout. Cependant, cela n’aide souvent pas. Les professionnels de la santé ne peuvent de toute façon plus faire face à la charge de travail quotidienne qui leur est imposée. Les médecins et autres professionnels médicaux perçoivent donc moins de travail ou même de congés de maladie comme “tombant dans un trou”.

La raison de ce sentiment est l’importance que les médecins accordent à leur exercice médical quotidien. Le travail des médecins occupe une place importante dans leur vie. Elle joue un rôle majeur dans l’image que les médecins ont de eux-mêmes. Sans travail, ce médecins sentiront  secondaires et inutiles.

Vous pouvez voir qu’une telle approche de la réduction du travail ne conduit pas vraiment à une image positive de soi. C’est pourquoi les experts préfèrent aujourd’hui suivre le concept dit de résilience. Il s’agit de trouver et de “s’accrocher” au centre intérieur. Ce qui permet de renforcer sa résilience et de former sa propre compétence de conscience.

Agir à partir de son propre centre signifie être complètement avec soi-même et agir à partir de soi-même, être capable de répondre à ses propres attentes. Cela apporte moins de stress de l’extérieur, plus de présence dans ce que vous faisiez et donc plus d’efficacité.

D’autre part, il y a la condition de ne pas agir à partir de son propre centre. Cela conduit à répondre à des attentes étrangères, à courir après un “faux” soi. Puis, la personne se met à  dépendre de façon croissante vis-à-vis des opinions des autres. Cela favorise le stress par la peur, par exemple la peur de l’échec ou la peur de la perte.

Être bon en soi, être vraiment conscient de son propre centre signifie être détendu et en paix avec soi-même. Cela favorise une attitude de base positive. Les actions sont autodéterminées en fonction de ses propres idées et attentes. Cela réduit considérablement le risque de stress provenant de l’extérieur.

Comment promouvoir sa résilience ?

Vous pouvez faire un premier pas vers moins de stress dans votre exercice médical.

Percevez la fatigue comme un signe que le corps a besoin de repos. Cédez à cette envie en dehors du service. Ce type de fatigue est une fatigue positive. Cependant, il faut distinguer la fatigue de la lassitude de faire quelque chose. Vous s’entendez souvent dire : “Je ne peux plus faire ça.” Appréciez vos propres actions à la fin d’une journée. Les médecins ont un métier merveilleux, mais seulement si vous le créez vous-même.

La résilience s’apprend. Apprenez à déléguer et sachez où trouver de l’aide. Agissez de l’intérieur de vous-même et n’ayez pas peur de ce que pensent les autres. Agir à partir de son propre centre, c’est agir de manière authentique, et non égoïste.

Parvenez à maîtriser la journée en fonction de vos propres idées et attentes. Ensuite, vous serez automatiquement moins stressé. Soyez comme une balle de tennis. Même si vous êtes serré de l’extérieur, vous retrouverez immédiatement votre forme initiale. Parce que vous êtes exactement les mêmes et pas différents.