La rentrée scolaire approche, pour les parents c’est le moment d’acheter les différentes fournitures et de rafraîchir la garde-robe. Vous pensez ainsi à tous les détails afin de mieux préparer votre enfant pour le jour J. Cependant, vous oubliez souvent de vous intéresser à sa protection durant toute l’année scolaire, alors que pendant la récréation ou sur le trajet, une bagarre, une agression, une chute ou encore un vol pourraient se produire et votre enfant peut être victime ou responsable de dommages. C’est dans ce genre de situation que l’assurance scolaire rentre en jeu. Mais, est-il obligatoire de prendre une assurance scolaire pour votre enfant ? Que couvre-t-elle ? Où souscrire et comment choisir la meilleure couverture ? Ce dossier met en lumière tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance scolaire pour bien choisir l’offre la plus protectrice.

Qu’est-ce que l’assurance scolaire

L’assurance scolaire est tout simplement une assurance spécifique dont les garanties sont fixées pour protéger les enfants des risques d’accidents et de dommages physiques ou matériels qui peuvent leur arriver durant les différents moments de leur scolarité. Une seule assurance suffit par enfant pour le couvrir pendant toute l’année scolaire et doit être renouvelée à chaque rentrée scolaire. Généralement l’assurance scolaire concerne les enfants à partir de 2 à 3 ans, c’est-à-dire l’âge minimum requis pour la première inscription en maternelle. Elle peut être conservée jusqu’à la rentrée à l’université mais la plupart des parents arrêtent la souscription dès la fin de la dernière année au lycée. Néanmoins, selon les assureurs, il peut y avoir un âge butoir, 24 ans par exemple. Il est de temps en temps affirmé que la responsabilité civile de l’assurance habitation peut suffire à protéger son enfant des risques quotidiens, mais sachez qu’en réalité ce n’est pas le cas.  En fait, si l’assurance scolaire couvre uniquement la responsabilité civile de votre enfant, le contrat d’assurance multirisque habitation quant à lui couvre celle de l’ensemble des personnes habitant au sein de votre foyer. Ainsi, si votre enfant étudiant a pris son propre domicile, il risque de ne plus être couvert par l’assurance habitation. Dans ce cas, la souscription à une assurance scolaire et périscolaire est indispensable.

Assurance scolaire : obligatoire ou pas ?

Nombreux sont ceux qui pensent à tort que l’assurance scolaire est obligatoire alors que ce n’est pas le cas. Certes, il n’est pas rare qu’un établissement scolaire exige une attestation d’assurance scolaire lors de l’inscription mais aucun décret ministériel ne l’impose explicitement. Effectivement, la souscription est fortement conseillée dans de nombreux cas pour couvrir à la fois les dommages que l’enfant pourrait causer aux tiers et à ceux qu’il pourrait subir. Par ailleurs, bien qu’un enfant non assuré puisse aller en cours, il ne pourra quand même pas bénéficier de l’ensemble des activités proposées par l’école. Autrement dit, l’assurance scolaire devient obligatoire pour que l’élève puisse participer aux activités dites facultatives ou celles organisées par l’école mais qui ne sont pas prévues dans l’emploi du temps. Ces derniers sont entre autres les sorties scolaires, les week-ends découvertes, les visites aux musées, les voyages scolaires, les autres activités ayant lieu durant l’heure du déjeuner ou le soir ou le mercredi après-midi… L’assurance scolaire peut être aussi demandée par l’établissement notamment pour que l’enfant puisse déjeuner à la cantine ou se présenter en études surveillées après les cours ou rester à la garderie ou bien bénéficier des activités extra-scolaire. Sachez que ces règles en matière d’assurance sont variables selon les établissements scolaires, les établissements privés sont plus particulièrement stricts.

Assurance scolaire : les garanties incluses

Une assurance scolaire comporte en général 2 types de garanties de base qui sont obligatoire comme la garantie responsabilité civile pour couvrir l’élève en cas de dommage dont il est l’auteur et la garantie corporelle ou garantie individuelle accident avec connaissance ou non du responsable. Elle comprend ainsi, le remboursement des frais de santé, de lunettes, des soins dentaires, ou encore la prise en charge des risques rares comme l’hospitalisation prolongée et les obsèques. Il est à souligner que, ces contrats protègent l’enfant uniquement durant un certain moment de la journée de l’année : durant son chemin de l’école, dans la cour de récréation, et durant l’activité scolaire dite obligatoire à l’école.  Des garanties optionnelles peuvent s’ajouter si les parents souhaitent profiter d’un contrat aux garanties plus étendues notamment l’assurance extra-scolaire, la garantie vol (cartable, vélo, vêtements, etc.), la prise en charge de frais d’assistance (garde malade, conduite à l’école, école à domicile, etc.), la protection juridique et psychologique en cas d’agression par exemple. Aujourd’hui la plupart des assureurs proposent aussi des contrats composés des niveaux de garanties plus complètes permettant de couvrir l’enfant 24h/24 et 365 jours par an. De ce fait, il est possible de couvrir un enfant durant ses loisirs et ses vacances notamment s’il pratique du sport extrême ou une activité sportive considérée par les assureurs comme risquée.

A qui s’adresser pour souscrire une assurance scolaire ?

Nombreuses possibilités s’offrent aux parents pour souscrire une assurance scolaire pour leurs enfants. Ils peuvent s’adresser aux associations de parents d’élèves au sein de l’établissement scolaire de leurs enfants, qui sont fondées pour garantir l’accompagnement collectif des élèves et travaillent souvent en partenariat avec des assureurs spécialisés. Cependant, vous pouvez aussi consulter directement  une compagnie d’assurance classique pour avoir plus de choix. Justement, nombreux sont les assureurs qui proposent une formule d’assurance scolaire, vous en aurez l’embarras du choix. Pour faciliter vos recherches, vous pouvez avoir recours à un comparateur d’assurance sur le web. Ce dernier, de par sa collaboration avec plusieurs organismes assureurs, met à votre disposition un large panel d’offres d’assurance scolaire, vous permettant de trouver simplement l’assurance proposant la formule la plus adaptée à votre enfant.  Autre solution, la souscription d’assurance scolaire est aussi accessible auprès de votre assureur habitation.  En effet, il se pourrait qu’une assurance habitation puisse inclure, sans surcoût, une assurance scolaire indépendamment des garanties multirisques habitation. Toutefois, le contrat n’inclut la plupart du temps que les garanties de base telles que la responsabilité civile et les accidents corporels de l’enfant.

Comment choisir un contrat d’assurance scolaire ?

D’une manière générale, l’assurance scolaire coûte entre 10 à 40 euros par an en fonction de l’assureur et bien entendu du niveau de couverture proposé, le niveau d’étude n’est pas déterminant sur les tarifs, que votre enfant soit scolarisé en primaire, au collège, au lycée ou à l’université. Sachez cependant qu’un meilleur contrat d’assurance scolaire n’est pas toujours celui qui est proposé, le moins ou le plus cher des contrats existants. En effet, lorsque vous souscrivez votre enfant à une assurance scolaire, choisissez le contrat le plus adapté à sa situation et ses besoins. Si vous avez plusieurs enfants à assurer n’hésitez pas à personnaliser la garantie essentielle en fonction de la situation de chacun d’entre eux, plutôt que d’en souscrire le même pour faciliter les choses.  Le plus petit étant, par exemple plus sensible en matière de santé, le cadet pratiquant un sport sans grands risques et l’aînée plus énergique et turbulente, cela implique des garanties différentes pour chacun afin que leur protection soit optimisée. Dans ce cas, il est préférable de souscrire les assurances scolaires de tous vos enfants auprès d’une même compagnie assureur, vous aurez ainsi la possibilité de négocier les tarifs. Certaines compagnies proposent en effet une réduction automatique à partir du 3ème ou 4ème enfant souscrit. Dans tous les cas, assurez-vous au préalable que la garantie que vous souhaitez souscrire n’est pas déjà mentionnée dans un autre contrat d’assurance déjà souscrite et qui est en cours.