Selon la législation française, tout employeur doit souscrire ses salariés à une assurance d’entreprise. Mais cette loi ne concerne pas les travailleurs indépendants ou travailleurs non-salariés (TNS). Souscrire à une complémentaire santé est malgré tout incontournable, notamment pour prendre en charge les remboursements non couverts par l’Assurance maladie. Pour profiter d’une couverture santé optimale, les TNS peuvent souscrire également à une mutuelle santé. Mais comment trouver la bonne offre parmi toutes celles proposées par les compagnies d’assurance ?

Bien choisir une mutuelle TNS

Le choix d’une mutuelle santé tns ne doit pas être négligé ou décidé à la hâte. Il est important de choisir une solution qui tienne compte de votre situation familiale et de vos besoins en matière de frais de santé. Le rôle d’une complémentaire santé TNS est de rembourser la somme payée par l’assuré, une fois le remboursement des frais de santé par l’assurance maladie. Vous devrez ainsi définir vos besoins réels lors de la souscription pour connaitre les garanties à choisir : frais médicaux généraux (médicaments, consultation…), frais dentaires, frais d’optique et frais d’hospitalisation. Vous pourrez également déterminer la répartition des niveaux de remboursement (niveau 1, 2, 3 ou 4). La plupart des assurés aux mutuelles tns opte pour un niveau de remboursement assez faible, à savoir 43 % pour les frais de soins généraux et 44 % pour l’hospitalisation.

Deux autres éléments sont également à vérifier lors du choix d’une mutuelle santé. D’une part, l’existence du tiers payant vous évite d’avancer les frais de consultation. D’autre part, le délai de carence implique une période durant laquelle les garanties ne sont pas encore appliquées.

Les contrats mutuels Madelin pour plus d’avantages

Entrée en vigueur depuis l’année 1994, la loi Madelin permet aux travailleurs indépendants de bénéficier d’une protection santé optimale sans devoir payer une somme faramineuse. Elle permet également de se constituer sa propre protection sociale en cas d’arrêt de travail ou de perte d’emploi. Les commerçants, artisans et professionnels libéraux ayant opté pour un régime réel d’imposition BIC ou BNC peuvent en profiter.

La loi Madelin permet aux travailleurs non-salariés de déduire de leur revenu imposable les cotisations versées. Ces réductions d’impôts serviront à approvisionner une retraite supplémentaire ou à financer la complémentaire santé et la garantie chômage.

Les contrats Madelin prennent en charge les besoins en frais de santé du travailleur et de toute sa famille, mais tous les contrats d’assurance santé n’y sont pas éligibles. Seuls deux types de contrats sont possibles. Le premier regroupe les contrats individuels pour assurer les travailleurs (et leur famille) exerçant à titre individuel et leur ayant droit. Le second englobe les contrats de groupe réservés aux dirigeants non-salariés d’une société.

Quelles sont les aides possibles ?

Puisque la souscription à une mutuelle tns représente souvent un important budget, les travailleurs indépendants à faibles revenus peuvent compter sur différentes aides financières pour couvrir leur mutuelle.

La CMU-Complémentaire ou CMU-C donne droit à une complémentaire santé gratuite, avec une prise en charge de 100 % et existence du tiers payant. Elle couvre tous les frais de santé généraux.

L’aide à la complémentaire santé ou ACS permet de bénéficier d’une aide financière pour payer une partie ou la totalité du contrat pendant 12 mois. Le montant dépend de l’âge de l’assuré, mais il varie entre 100 à 550 €

Pour bénéficier de ces aides financières visant à réduire le coût de la mutuelle santé, remplissez le formulaire de demande délivré par la caisse d’Assurance maladie. Afin de réduire davantage le montant restant à la charge de l’assuré, vous pouvez également vous renseigner sur les aides supplémentaires octroyées par les caisses de l’Assurance maladie.