Votre alarme se déclenche et vous ne pouvez pas vous empêcher de gémir et de vous replier sous la couverture. L’idée de devoir affronter une nouvelle journée de travail vous met mal à l’aise. Les choses ne vont pas bien depuis un certain temps et vous n’avez aucune idée de la façon dont vous pourriez les améliorer.

La recherche d’un nouvel emploi n’est pas quelque chose à laquelle vous pensez en ce moment, donc votre seule option viable est de sourire et de supporter tout cela. N’êtes-vous pas d’accord ? Il est fréquent de traverser une période difficile dans sa carrière et de se sentir complaisant, désengagé ou déconnecté.

Peut-être que vous êtes coincé dans une ornière, fatigué et sans inspiration. Mais même si des moments difficiles sont inévitables au travail, vous ne devez pas rester les bras croisés et accepter d’être malheureux. Voici donc quelques conseils pour améliorer votre santé au travail.

Faites-vous des ami(es), et non des ennemi(e)s au travail

Les situations de travail négatives peuvent être décevantes. Mais il est important de ne pas laisser la déception vous empêcher en fin de compte de penser de façon stratégique ou d’agir professionnellement pour accomplir un plus grand bien.

C’est la raison pour laquelle il est important que vous trouviez un moyen d’entrer en contact avec vos collègues et de créer des liens de camaraderie. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point cela va changer en mieux votre situation. Il est aussi essentiel d’essayer quelque chose de nouveau pour limiter les risques psychosociaux.

Demandez à diriger une initiative, à entreprendre un nouveau projet ou à tracer un nouveau chemin pour votre réussite et votre santé mentale. Si vous ne voyez pas cela comme une option au bureau, optez pour quelque chose d’inhabituel en dehors du travail, quelque chose qui ne vous stressera pas et ne vous épuisera pas.

Le fait d’entreprendre un nouveau projet ou de tracer un plan de réussite stimulera votre cerveau, occasionnant une poussée et une libération d’endorphines, et vous donnera un sentiment d’expansion. Vous en saurez davantage en vous rendant sur idprevention.com.

Laissez le travail au travail pour une meilleure prévention des risques professionnels

Le pire dans une situation professionnelle négative est qu’elle a tendance à avoir un impact sur tous les autres aspects de votre vie. Lorsque vous quittez le bureau, essayez d’éviter les plaintes et les commérages. C’est une chose difficile à faire, mais c’est important.

Si vous pensez que c’est impossible, accordez-vous un moment précis chaque semaine pour ramener du travail à domicile, et le reste du temps, laissez-le au bureau. De plus, agir comme un spectateur dans votre carrière, peut-être en ne repoussant pas le moment opportun ou en supposant que vos efforts feront vos louanges peut aggraver un marasme, et par conséquent les risques psychosociaux au travail.

Éviter les problèmes qui vous dérangent ne sert ni à vous ni à votre employeur : vous vous enfoncerez encore plus dans un marasme et votre emploi pourrait en souffrir. Renversez la situation en identifiant les décisions que vous avez évitées. En affrontant ce qui vous tourmente, vous dissiperez non seulement votre frustration, mais vous pourrez également tirer le meilleur parti de votre situation actuelle.

Contrôlez votre attitude pour améliorer vos conditions de travail

Une grande partie de la perception que l’on se fait du monde (les choses sont nulles, l’on est coincé, l’on s’ennuie, etc.) est en fait fonction de l’état d’esprit que l’on a lorsque l’on voit la situation. Demandez-vous si vos pensées colorent votre perception de la situation.

En fin de compte, les choses ne sont que des choses. Ce que l’on ressent à leur sujet est entièrement fonction de la perception, et modifier votre attitude peut faire toute la différence. Participer à une formation pénibilité au travail vous aidera probablement à y voir un peu plus clair. N’oubliez pas non plus de toujours faire le meilleur travail qui soit.

Se soustraire à ses responsabilités et se retirer (baisse de productivité, absentéisme accru, etc.) ne feront qu’aggraver la situation. Prenez note des causes profondes de la situation et si vous vous sentez à l’aise de parler de quoi que ce soit avec votre supérieur, prévoyez une réunion pour passer en revue ce qui vous préoccupe.

Défendez-vous, afin d’améliorer votre santé au travail

Parfois, ce qui provoque une mauvaise situation professionnelle, c’est que votre employeur ou vos collègues vous traitent injustement. Ils vous donnent peut-être du travail qui ne relève pas de votre responsabilité. Peut-être avez-vous un manager qui vous parle de haut. Apprenez à dire « non » ! Vous pouvez le faire avec respect et assurance.

Si l’on vous dénigre, demandez à rencontrer la personne en question pour discuter de l’importance du respect. En fin de compte, vous vous sentirez mieux même si rien ne change, même s’il y a de bonnes chances que les choses changent. De plus, la prévention des risques au travai demande souvent de changer de perspective.

Souvent, l’on est malheureux dans une situation au travail et l’on ne voit pas comment s’en sortir. Et cela rend encore plus malheureux, créant un cercle vicieux. Heureusement, vous avez la possibilité de changer de perspective. Mettez-vous à la place d’une autre personne. Regardez la situation d’un autre point de vue et voyez si vous interprétez les choses d’une façon qui pourrait être plus efficace.