Existe-t-il des mutuelles destinées aux professionnels de la cinématographie et des artistes ? La réponse à cette question est oui ! La législation française oblige les entreprises inscrites dans la convention collective nationale artiste, musiciens de la production cinématographique à souscrire une mutuelle. Une mutuelle qui doit donc respecter les conventions et obligations légales fixées par les syndicats et les représentants du patronat. Tous les employés doivent bénéficier d’une assurance santé qui doit couvrir les dépenses liées à la santé, maladie et retraite ou décès. Comment choisir une mutuelle cinéma pour professionnels de la cinématographie ?

Comment choisir une mutuelle adaptée aux professionnels du cinéma et artistes ?

Pour choisir une mutuelle santé artiste et professionnelle de la cinématographie, certains critères doivent être pris en compte. Les frais et les garanties proposées par l’assurance sont à titre d’exemple parmi ces critères. En effet chaque mois, toute entreprise doit prendre en charge 50 % de la cotisation pour chacun de ses employés. Un montant qui peut encore évoluer selon la convention collective choisie. Certaines mutuelles peuvent néanmoins pratiquer des tarifs selon différents paramètres comme l’âge du salarié, sa période de souscription ou encore le code postal de l’employeur. Les prix peuvent également varier en fonction du nombre de garanties choisies. Plus vous aurez de garanties, plus chère sera votre cotisation. En matière de garantie, les remboursements de frais de santé diffèrent en fonction du contrat de mutuelle santé choisie. Pour avoir la meilleure offre, il vaut toujours mieux effectuer quelques comparaisons de prix au niveau de différentes institutions. Il faut aussi vérifier s’il s’agit de mutuelle conforme aux Artistes et aux professionnels de la cinématographie ou d’une mutuelle audiens destinée à tous les techniciens du métier.

Quelles sont les mutuelles adaptées aux professionnels du cinéma ?

Définis comme un art du spectacle, les professionnels de la cinématographie font face à un minimum de risque d’accident au travail, qu’il travaille de manière périodique ou saisonnière. Toutefois, ils doivent être inscrits dans la mutuelle des intermittents du spectacle. 

La mutuelle spectacle est destinée à couvrir uniquement les frais de santé des artistes et tous les techniciens qui travaillent dans ce domaine. Le plus avec ce type de mutuelle, c’est qu’il reste valide même si le professionnel du spectacle est en période d’inactivité. Il peut également proposer d’autres couvertures comme la santé des mineurs dans la famille.

Scénariste, vidéastes, preneur de son ou encore cadreur peuvent également adhérer à une mutuelle de la presse de la communication et de l’audiovisuel baptisée Audiens. La mutuelle audiens est une mutuelle consacrée au métier de la presse, lié aux relations de l’audiovisuel et donc du cinéma.

Il existe une mutuelle qui garantit également tout le secteur du cinéma. Une assurance qui couvre notamment les risques encourus lors d’un tournage comme les accidents d’une doublure ou les accidents causés par les effets spéciaux non contrôlés. Ces types d’assurances peuvent aussi couvrir les moments de tournage à la fin de production du projet tel que les risques d’incendies, d’accidents, de vandalismes ou de vols.

Quelle meilleure mutuelle choisir pour un intermittent du cinéma et artistes ?

Un intermittent du cinéma est toujours en déplacement. Pour garantir qu’une mutuelle lui est adaptée, il faut en premier lieu choisir une qui propose des garanties modulables et à effet immédiat. Il est à titre d’exemple important de connaître si la mutuelle rembourse les frais médicaux liés aux voyages et déplacements durant les tournées. Il faut aussi vérifier les prix s’ils s’accordent aux revenus variables du professionnel et les remboursements spécifiques que la compagnie d’assurance propose.

N’hésitez pas non plus à avoir recours à des comparateurs. De nombreuses sociétés d’assurances proposent différentes mutuelles pour professionnels et intermittentes du cinéma et artistes. Avant de se lancer à la signature d’un contrat, il faut savoir si la compagnie propose de rembourser les frais d’hospitalisation suite à un accident ou une urgence médicale, les soins dentaires ou encore les consultations médicales à effectuer en cas de maladie.

Pour les métiers à haut risque comme les cascadeurs et les doublures qui sont souvent blessées lors des tournages ou encore les dresseurs de fauves pour les cirques, il faut prévoir des garanties renforcées. L’objectif étant de couvrir les frais médicaux suite à un accident.