Ce qu’il faut savoir sur le cancer de la gorge

Publié le : 03 décembre 20205 mins de lecture

Les cancers de la gorge peuvent inclure un enrouement persistant, des problèmes de gorge et des douleurs lors de la déglutition. Les principales causes sont le tabagisme et l’alcool. Ce type de cancer touche des milliers de gens chaque année, il devient alors important de savoir les principales causes et les symptômes de cette maladie pour pouvoir poser un diagnostic à temps, à un stade beaucoup moins avancé, et adapter les traitements.

Qu’est-ce que le cancer de la gorge ?

Le cancer de la gorge est un cancer qui touche les voies aéro-digestives supérieures, il est également appelé cancer ORL. Le cancer de la gorge (carcinome du larynx) est le troisième cancer le plus fréquent de la tête et du cou. Le pic d’âge se situe entre 50 et 70 ans. Les hommes tombent malades en moyenne à l’âge de 66 ans, les femmes à 64 ans. Les hommes sont touchés environ sept fois plus souvent que les femmes. Au total, environ 3 600 hommes et 500 femmes sont diagnostiqués chaque année en Allemagne comme ayant un carcinome du larynx.

La plupart des carcinomes du larynx se produisent dans la région de la glotte. La glotte est la partie du larynx qui forme la voix, où se trouvent les plis vocaux, familièrement appelés cordes vocales. Le larynx est divisé en trois régions. Au-dessus des plis vocaux se trouve la supraglotte, au niveau des plis vocaux la glotte, en dessous la sous-glotte.

Le larynx est situé à la jonction du pharynx avec l’œsophage et la trachée. Il a trois fonctions : il permet à l’être humain de parler et de respirer en tendant et en relâchant les cordes vocales. En outre, l’épiglotte est abaissée lors de la déglutition et les cordes vocales se ferment. Cela empêche la nourriture de pénétrer dans la trachée.

À parcourir aussi : Pharyngite : symptômes, traitements et causes

Causes et symptômes du cancer de la gorge

La principale cause du cancer de la gorge est la consommation de tabac et d’alcool. Mais l’exposition à des produits toxiques peut aussi expliquer son apparition, par exemple le nickel, les poussières de bois, dans le cadre du travail. Une étude a récemment montré que le développement de cancers ORL serait aussi causé par des facteurs génétiques. Enfin, l’apparition d’un cancer de la gorge peut également être liée aux HPV ou papillomavirus, dont la tumeur est généralement localisée à hauteur des amygdales.

Les symptômes typiques du cancer du larynx sont l’enrouement, pendant plusieurs semaines, une voix rauque et un mal de gorge, que la déglutition en devient difficile. On peut aussi remarquer une augmentation du volume des ganglions lymphatiques au niveau du cou, cela est parfois douloureux. Une toux accompagnée de saignements peut aussi apparaître, entraînant une difficulté à respirer. Enfin, la zone de l’oreille devient douloureuse.

Si elles se produisent pendant plus de quatre semaines, une visite chez un médecin est conseillée au plus tard. Cela est particulièrement vrai pour les consommateurs de tabac et les personnes qui boivent beaucoup d’alcool, car elles sont particulièrement exposées au risque de cancer de la gorge, ces deux produits étant considérés comme les facteurs de risque de cette maladie.

À parcourir aussi : Quelles sont les complications des maladies ulcéreuses ?

Diagnostic et traitements du cancer de la gorge

En cas de suspicion d’un cancer de la gorge, une endoscopie est pratiquée sous anesthésie. Le médecin peut effectuer une image miroir du larynx et prélever des échantillons de tissus si les résultats sont suspects.

Le traitement dépend du stade d’avancement de la maladie et de la localisation de la tumeur. La radiothérapie est le principal traitement du cancer de la gorge, pouvant être combinée avec la chimiothérapie ou l’utilisation d’anticorps spéciaux ou de substances qui influencent le système immunitaire. Une intervention chirurgicale peut également être envisagée, par exemple pour enlever des ganglions.

Le pronostic de survie à un cancer de la gorge dépend fortement du stade de la maladie. Un patient dont on a diagnostiqué un cancer à un stade précoce a une meilleure chance de survie qu’un autre dont la maladie a été diagnostiquée à un stade beaucoup plus avancé.

Plan du site