Cet article est délibérément intitulé : Trouble du sommeil et médicaments. Il pourrait aussi s’intituler : Insomnie due aux médicaments. Cependant, cela jetterait trop de lumière sur le sujet. De nombreux médicaments peuvent, dans un premier temps, rendre de bons services en matière de sommeil en cas de difficulté à s’endormir. Cependant, après un certain temps, l’effet somnifère se transforme en effet inverse et le médicament devient un véritable tueur de sommeil. Si vous cliquez sur l’article : Insomnie et médicaments, vous serez probablement intéressé en premier lieu par les médicaments qui peuvent vous aider en cas de trouble aigu du sommeil. C’est pourquoi on traitera d’abord des médicaments qui favorisent le sommeil. Ensuite, vous pouvez lire la rubrique : Insomnie et médicaments pour savoir quels médicaments peuvent être à l’origine de l’insomnie. Et là, de meilleurs conseils pour dormir, a trouvé des médicaments qui, à première vue, ne semblent pas du tout liés au thème du sommeil.

A. Difficultés d’endormissement et médicaments, quels médicaments peuvent aider ?

Lorsqu’il est question de troubles du sommeil et de médicaments, la question du temps est au cœur de mes préoccupations. On tient à faire une distinction consciente entre : à court terme et : sur une plus longue période, lorsqu’il s’agit de l’efficacité à favoriser le sommeil. L’industrie pharmaceutique crache désormais une large gamme de produits somnifères. Contrairement au remède maison pour mieux dormir, vous ne trouverez guère de médicaments exempts de risques et d’effets secondaires. L’un des risques les plus dangereux des somnifères reste l’effet d’accoutumance. Notre organisme s’habitue assez rapidement aux somnifères. Le résultat est alors le facteur de dépendance et le désir d’augmenter le dosage. La dépendance aux somnifères reste l’effet secondaire le plus fatal de l’insomnie et des médicaments.

B. Difficulté à s’endormir et à prendre des médicaments, pour une courte durée

Si vos troubles du sommeil sont déclenchés par une cause à court terme, une thérapie avec des médicaments peut être utile. Toutefois, cela ne s’applique que si la fin de vos troubles du sommeil est prévisible. Ces causes comprennent, par exemple, en revanche, en cas de phases durables de stress professionnel ou privé, il est conseillé de s’efforcer de réduire le niveau de stress au lieu de recourir régulièrement aux somnifères.

C. Difficultés d’endormissement et médicaments, quels sont les médicaments efficaces ?

Si vous souffrez d’une insomnie aiguë et grave, vous aurez besoin d’un médicament sur ordonnance. Votre médecin vous prescrira généralement des somnifères appartenant au groupe des benzodiazépines. Les benzodiazépines sont un nom qui décrit la structure chimique de base de ces médicaments. Les benzodiazépines sont parmi les somnifères les plus efficaces. Votre insomnie et les médicaments du groupe de substances benzodiazépines, l’effet. Les benzodiazépines ont un effet relaxant et anxiolytique. Ils sont également classés dans le groupe des stupéfiants. Comme leur nom l’indique, ces somnifères vous permettront de vous endormir rapidement et de manière détendue et de mieux dormir pendant la nuit. Le revers de la médaille, cependant, est une dépendance psychologique et physique comparable à une addiction à l’alcool. Pour cette raison, les médecins expérimentés ne prescrivent des benzodiazépines que pour quelques jours ou quelques semaines. Les autres effets secondaires comprennent une augmentation de la somnolence diurne et une diminution du temps de réaction. Vous lirez dans chaque notice qu’il existe un risque accru de conduire ou d’utiliser des machines en cas de prise de somnifères.

D. Troubles du sommeil et médicaments, les antidépresseurs

En ce qui concerne les troubles du sommeil et les médicaments, les antidépresseurs sont souvent utilisés. Dans la plupart des cas, pour les troubles du sommeil causés par l’anxiété ou, par exemple, les troubles du sommeil causés par la dépression. Les antidépresseurs ont un avantage décisif sur les benzodiazépines : leur potentiel de dépendance est plus faible. Pour les patients présentant un risque accru de dépendance ou ayant des antécédents de dépendance, ils constituent une alternative judicieuse. Ils ont non seulement un effet favorisant le sommeil, mais aussi un effet stimulant sur l’humeur. En ce qui concerne l’insomnie et les médicaments, les antidépresseurs n’ont toutefois pas que l’effet favorisant le sommeil comme avantage. En particulier, lorsqu’ils sont pris sur une longue période, divers effets secondaires indésirables peuvent survenir. Un médecin expérimenté doit évaluer très soigneusement et individuellement quel médicament est le mieux adapté au traitement des troubles du sommeil. Outre les dommages au foie, un dosage trop élevé de certains antidépresseurs peut même être fatal. Comme les benzodiazépines, les antidépresseurs ne peuvent être arrêtés du jour au lendemain. Ils doivent être éliminés progressivement. Cela signifie qu’il faut réduire la dose très lentement. Dans le cas des antidépresseurs, le dosage est particulièrement important lorsqu’il y a une difficulté à s’endormir et à prendre des médicaments. L’une des raisons est l’effet stimulant de ces médicaments sur l’humeur. Un arrêt brutal de l’antidépresseur peut déclencher des humeurs dépressives ou des troubles anxieux, une fois que l’organisme s’est habitué à l’effet d’élévation de l’humeur.

E. Insomnie et médicaments, que sont les neuroleptiques ?

Les neuroleptiques sont utilisés pour traiter les maladies mentales graves telles que la psychose. Cependant, les neuroleptiques ont également un effet calmant et favorisant le sommeil. Si la raison de votre difficulté à vous endormir est un trouble anxieux prononcé, il se peut que votre médecin inscrive un neuroleptique sur votre ordonnance. Dans ce cas, cependant, il vous est conseillé vivement de consulter un deuxième médecin. Les neuroleptiques peuvent entraîner les pires effets secondaires qui laissent des séquelles physiques ou psychologiques permanentes. En outre, les neuroleptiques affectent directement la structure du cerveau et peuvent également y laisser des dommages irréparables. En ce qui concerne l’insomnie et les médicaments, les neuroleptiques n’ont vraiment pas leur place entre les mains de personnes inexpérimentées souffrant de troubles du sommeil. Leur place est plutôt la boîte à pharmacie d’un psychiatre expérimenté. Malheureusement, les neuroleptiques sont de plus en plus utilisés dans les maisons de retraite pour les troubles du sommeil des personnes âgées afin de les faire taire. Une évolution inquiétante pour un trouble du sommeil et des médicaments pour mieux dormir.

F. Difficulté à s’endormir et médicaments, en tout cas pas d’alcool

Si vous prenez des médicaments pour vous aider à dormir, vous devez éviter l’alcool à tout prix. Avec tous les médicaments contre l’insomnie, la consommation simultanée d’alcool peut entraîner des effets secondaires graves. L’alcool ne fait pas qu’intensifier l’effet somnifère des somnifères. Il existe un risque de confusion nocturne, de désorientation, voire de troubles du sommeil dus au somnambulisme ou de graves lésions hépatiques. Comme vous l’aurez remarqué, l’insomnie et les médicaments est un sujet plutôt sensible. Une prescription et un dosage appropriés des somnifères nécessitent toujours l’avis d’un médecin expérimenté. Après tout, vous avez déjà suffisamment de problèmes à cause de votre insomnie. Vous n’avez pas besoin de nouveaux problèmes comme la dépendance ou d’autres effets secondaires. Un trouble du sommeil et un médicament pour mieux dormir nécessitent essentiellement une discussion ouverte avec le médecin et, de la part de ce dernier, suffisamment de temps pour aller au fond de vos problèmes de sommeil. Après tout, chaque médecin a un devoir de confidentialité.

G. Insomnie et médicaments sans ordonnance

Même pour les médicaments en vente libre sans ordonnance, il est conseillé d’étudier très attentivement la notice. L’internet fournit également des informations importantes sur les effets et les effets secondaires de ces médicaments. On n’écrit pas ceci sans raison valable. De nombreux comprimés pour mieux dormir promettent beaucoup en termes d’efficacité. C’est peut-être vrai au début. Même les médicaments en vente libre pour mieux dormir ne sont jamais exempts d’effets secondaires. Certains de ces somnifères peuvent être vraiment dangereux dans certaines circonstances. Ceci est habilement dissimulé dans la publicité. Les somnifères en vente libre peuvent aussi causer de la confusion, de l’anxiété ou des dommages au foie, par exemple. Pour ces médicaments, il est également conseillé de vérifier le facteur de dépendance et surtout l’effet en conjonction avec l’alcool. Une exception au sujet de l’insomnie et les médicaments sont des médicaments sur une base naturelle. Il s’agit de comprimés qui contiennent une concentration accrue de principes actifs somnifères purement végétaux tels que le houblon, la mélisse, la valériane, le genévrier, le millepertuis ou la passiflore. Les minéraux et les vitamines tels que le magnésium, le fer, la vitamine D ou la vitamine B3 peuvent également constituer une bonne alternative naturelle contre les troubles du sommeil.

H. La solution miracle pour la difficulté à s’endormir et les médicaments.

On voudrait ici vous donner un conseil personnel sur l’insomnie et les médicaments. Ce conseil est basé sur ma propre expérience des troubles du sommeil. Il existe des somnifères en vente libre qui n’ont pas d’effets secondaires nocifs et qui ont un bon effet favorisant le sommeil. On n’a pas été la seule à en faire l’expérience, car on a déjà eu du mal à s’endormir. Entre-temps, l’efficacité de ce médicament a également fait l’objet de recherches approfondies et a été prouvée par de nombreuses études. Il s’agit de somnifères contenant une concentration accrue d’un acide aminé propre à l’organisme, le L-tryptophane. Le L-tryptophane est un précurseur de la mélatonine, l’hormone du sommeil, ainsi que de la sérotonine, notre hormone du bonheur.

L’expérience du L-tryptophane a montré que cet acide aminé, pris une demi-heure avant le coucher, facilite incroyablement l’endormissement. Le L-tryptophane peut franchir assez rapidement la barrière hémato-encéphalique et augmenter le taux de mélatonine à un niveau favorisant le sommeil. Comme effet secondaire positif, l’hormone sérotonine est produite pendant les heures de la journée. Vous vous sentirez beaucoup mieux et serez en mesure d’affronter les défis de la nouvelle journée beaucoup plus sereinement. Le L-tryptophane est la voie royale personnelle sur le sujet : insomnie et médicaments. À propos, dans l’article intitulé : Mieux dormir grâce à une bonne alimentation, quels aliments contiennent une forte concentration de L-tryptophane et sont de véritables stimulants naturels du sommeil.

I. Difficulté d’endormissement due aux médicaments

On voudrait maintenant vous dire quels médicaments sont aujourd’hui soupçonnés d’être de véritables tueurs de sommeil. La médecine apprend aussi de plus en plus. Surtout, les médecins spécialisés dans le sommeil découvrent de plus en plus de médicaments qui peuvent être à l’origine d’une difficulté à s’endormir ou à dormir toute la nuit comme effet secondaire ou qui peuvent l’intensifier. Au premier rang des troubles du sommeil causés par les médicaments figurent étonnamment les somnifères qui sont en fait censés favoriser l’endormissement. Les benzodiazépines, en particulier, peuvent provoquer des troubles du sommeil si elles sont prises à un mauvais dosage ou sur une longue période. C’est particulièrement vrai lorsque l’alcool est en cause. Les antidépresseurs peuvent également avoir pour effet secondaire de provoquer des troubles du sommeil.

Dans la plupart des cas, ce sont des cauchemars ou des états de confusion qui provoquent des troubles du sommeil. Tous les somnifères à base non-naturelle, s’ils sont arrêtés pendant la nuit, ont un effet perturbateur sur le sommeil. L’utilisation responsable de ces somnifères est une priorité absolue. En plus d’une dépendance physique, le psychisme s’est également habitué aux drogues pour dormir. Par conséquent, voici une fois de plus le conseil : ne laissez jamais tomber les somnifères. Les somnifères doivent toujours être supprimés. Cela signifie une réduction continue de la dose sur une plus longue période dans le cas d’un trouble du sommeil et d’un médicament. Demandez conseil à votre médecin à ce sujet. D’autres suppléments qui peuvent vous aider à vous endormir et des médicaments qui peuvent vous priver de sommeil.

J. Autres éléments à prendre en compte en cas de troubles du sommeil et de médication

Une difficulté à s’endormir et la prise de médicaments peuvent devenir un problème pour tout le monde. Toutefois, la question devient particulièrement suspecte avec l’âge. En règle générale, les personnes âgées sont plus susceptibles d’avoir recours à des médicaments réguliers. Une des causes peu remarquées des troubles du sommeil chez les personnes âgées. Dans l’article : Trouble de l’endormissement et médicaments, on a deux choses importantes à dire à la fin. Vous devez absolument consulter un médecin compétent. Un tel médecin n’est pas seulement capable de vous conseiller sur le thème de l’insomnie et des médicaments et de vous prescrire un somnifère adapté. La recherche médicale fait constamment de nouvelles découvertes. En outre, les connaissances sur les médicaments qui ont un effet perturbateur sur le sommeil ne cessent d’augmenter. Ce qui s’est également apparu clairement à propos de l’insomnie et des médicaments, c’est que l’auto-thérapie n’est pas une bonne idée.