Pour éviter les conséquences de la cigarette classique, il s’est développé des cigarettes alternatives comme les cigarettes électroniques. En réalité, ces cigarettes contemporaines réinventent la consommation du tabac et de la nicotine grâce au vapoteur et à la saveur des différents liquides de vapotage. Entre confusion et suspicion, les effets de ces cigarettes 2.0 sont mal connus. Dans ce cadre, il peut être utile de savoir les rapports entre ce type de cigarette contemporaine et des maladies comme le diabète.

Comprendre la composition des cigarettes électroniques

Alternative recommandée contre le tabac dérivé de la cigarette classique, le vapotage remplace la fumée traditionnelle. Cette cigarette contemporaine se compose de liquides renfermant à la fois du propylène glycol en faible dosage, de la glycérine végétale et de la nicotine. On inclut dans le e-liquide des arômes dont le goût addictif rappelle des saveurs sucrées. Le chauffage du liquide par la batterie de la cigarette électronique induit une vapeur semblable à celle produite par une cigarette classique.

Comprendre le diabète

Le diabète est une maladie chronique caractérisée par une glycémie élevée. En réalité, en cas de diabète, le taux de glucose par litre de sang est supérieur au taux normal et se traduit par un fonctionnement irrégulier de l’organisme. Le cas échéant, l’organisme devient incapable d’assimiler et de réguler le glucose contenu dans les aliments. Dans le métabolisme normal de l’organisme, celui-ci doit sécréter de l’insuline pour réguler le taux de sucre dans le sang. On distingue plusieurs phases d’évolution du diabète principalement le type 1 et le type 2.

Quelle que soit la phase d’évolution, s’il parait évident de s’inquiéter de la ration alimentaire du diabétique, il n’en demeure pas moins que cette maladie laisse supposer des répercussions chez les personnes qui vapotent régulièrement. En effet, chez les personnes diabétiques, les dysfonctionnements corporels obligent à des traitements particuliers. Par exemple, ils sont tenus de respecter une alimentation modérée, saine et dépourvue de sucre. De ce fait, le diabète fatigue et réduit fortement le système immunitaire de l’organisme. Toute transgression des multiples interdictions non liées intrinsèquement au diabète peut induire des problèmes subséquents. Outre la faiblesse du corps en raison de la carence en sucre, le tabac pourrait affaiblir davantage le corps du diabétique.

Le propylène glycol facteur de risque pour le diabétique

S’il est vrai que l’usage des cigarettes électroniques s’est largement démocratisé depuis plusieurs années, il n’en demeure pas moins que la composition de l’eau aromatisée pour la vape est toujours empreinte de flou. Toujours plus exigeant en quête de nouvelles sensations olfactives, le consommateur n’a pas toujours la maîtrise des intrants aboutissant à l’agrément des liquides. Par exemple, il n’est pas rare que certains producteurs substituent le propylène glycol à de l’éthylène. Cette substance est un meilleur parti pour les producteurs, car il est accessible à moindre coût. Dans une telle hypothèse, vapoter pourrait être un risque pour le fonctionnement régulier de l’organisme.

Au-delà, toutes les cigarettes de type électronique n’offrent pas un dosage nul en substances toxiques. Un vapoteur s’expose donc à des risques évidents en combinant diabète et vapotage. Plus agressive pour les poumons et les organes, la vape accentue les difficultés de l’organisme à rétablir l’équilibre interne. C’est pour cette raison qu’il est préférable de vapoter plutôt que d’inhaler la fumée de la cigarette électronique.

Vapoter en toute liberté en cas de diabète

Du goût orangé, voire mentholé, à la nicotine miellée en passant par des options gourmandes au goût de caramel, les substances sont de composantes variables et traduisent toujours plus une saveur sucrée. Pourtant, il n’est pas clairement établi que le sucre entre directement dans la composition de l’eau aromatisée. Fondamentalement, l’arôme sucré dérive de molécules semblables à la glycérine afin d’offrir un plaisir optimal au vapoteur. Cette substance végétale n’entraîne en réalité aucune augmentation du taux de sucre dans le sang. Qu’il s’agisse du saccharose, du glucose ou du fructose, les fluides de vape de qualité supérieure n’induisent nullement une augmentation du taux de diabète. Vous pouvez donc vapoter en toute tranquillité sans craindre une crise de diabète.

Il va sans dire que si vous n’êtes pas souffrant du diabète, le risque est quasiment nul de le développer en vapotant. La glycérine naturelle est saine et raffinée afin de convenir au diabétique. Cependant, pour une meilleure protection, il convient de pondérer votre consommation des fluides de la gamme gourmands. Bien qu’ils ne soient pas dangereux pour la santé du diabétique, ils sont quelques fois couplés à des substances aromatisées en faible proportion afin d’offrir un goût prononcé pour l’arôme choisi. Enfin, il convient d’accorder une grande importance au choix de ses arômes en optant pour des composantes régulièrement contrôlées et certifiées sans ajouts de sucre.