Pharyngite : symptômes, traitements et causes

La pharyngite, une inflammation du pharynx, peut elle aussi être causée par une infection d’origine virale : plus souvent ou bactérienne : rarement. Le pharynx est un conduit musculaire présent dans la gorge. Il constitue en quelque sorte le carrefour des voies de la déglutition et de la respiration. Elle est une infection respiratoire caractérisée par une inflammation du pharynx. C’est l’un des nombreux troubles qui touchent la région de la gorge, surtout en hiver, lorsque le temps devient plus sec, que les foules dans les lieux fermés deviennent plus fréquentes et que les agents pathogènes se répandent plus facilement. Il existe deux types de pharyngites. Celle causée par les virus est appelée pharyngite virale ; celle causée par les bactéries est appelée pharyngite bactérienne. Dans les deux cas, l’infection se produit par contact entre des agents et des personnes, généralement par les voies respiratoires. Dans cet article, vous comprendrez les causes, les symptômes et les traitements des deux types de pharyngite, ainsi que quelques conseils de prévention. Plusieurs affections peuvent causer des problèmes de gorge. Parmi les plus fréquentes, on retrouve la laryngite et la pharyngite. Ces deux types d’inflammation occasionnent souvent des symptômes semblables. Elles sont souvent causées par une infection, virale ou bactérienne, mais pas toujours. Les manifestations et les modalités de traitement dépendent des facteurs en cause.

A) Qu’est-ce qu’une laryngite ?

Comme son nom l’indique, la laryngite se caractérise par une inflammation du larynx. Le larynx est un organe cartilagineux situé au niveau de la gorge. Abritant les cordes vocales, il est non seulement impliqué dans la phonation : émission des sons par la voix, mais aussi dans la déglutition, quand on avale et la respiration. 

B) Causes et facteurs de risque

Comme on l’a déjà décrit, la pharyngite peut être causée à la fois par des virus et des bactéries. La pharyngite virale, la plus courante, apparaît généralement après des infections causées par des virus, comme le rhume et la grippe. La pharyngite bactérienne, en revanche, est le plus souvent causée par la bactérie Streptococcus pyogenes, ou streptocoque du groupe A. Dans les deux cas, certains facteurs de risque peuvent augmenter le risque d’infection. Il est essentiel d’en être conscient pour éviter la contamination.

– L’âge 

Les enfants et les adolescents sont plus susceptibles de développer une pharyngite, surtout bactérienne. La pharyngite streptococcique, par exemple, est responsable jusqu’à 30 cas chez les enfants ;

– Exposition à la cigarette 

Le fait d’être un fumeur actif ou passif, outre qu’il augmente le risque de développer plusieurs maladies, contribue également à l’apparition de pharyngites ;

– Maladies respiratoires

Le fait de souffrir d’une allergie à la poussière, aux moisissures, etc., ou d’une infection respiratoire chronique : comme l’asthme ou la bronchite augmente les risques de développer la maladie ;

– Pollution 

Vivre dans des endroits où le taux de pollution est plus élevé augmente les risques de développer une pharyngite. En effet, l’air pollué, facilite l’inflammation des voies respiratoires ;

– Fréquenter des environnements fermés

Les lieux où il y a une grande agglomération de personnes facilitent le contact des virus et des bactéries qui provoquent des pharyngites avec les voies respiratoires ;

– Avoir une faible immunité 

Des maladies telles que le VIH, le diabète, ainsi que des facteurs tels que le stress, la fatigue et une mauvaise alimentation peuvent diminuer la résistance immunitaire et rendre une personne plus sensible à la pharyngite.

C) Symptômes de la pharyngite

Les principaux symptômes de la pharyngite virale et bactérienne sont les suivants.

– La pharyngite virale peut encore présenter certains symptômes particuliers, tels que la toux, l’écoulement nasal, la conjonctivite et éventuellement la fièvre.

– La pharyngite bactérienne diffère de la pharyngite virale, car elle se manifeste généralement de manière abrupte et présente des symptômes plus aigus tels qu’une très forte fièvre et la présence de pus dans la gorge. Chez les enfants en particulier, des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales peuvent survenir.

– La pharyngite streptococcique, la plus fréquente des pharyngites bactériennes, est associée à des complications telles que la glomérulonéphrite, une inflammation qui compromet la fonction rénale, et le rhumatisme articulaire aigu, qui provoque des douleurs articulaires et déforme les valves cardiaques. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes apparaissent, consultez un médecin généraliste ou un otorhinolaryngologiste.

D) Traitements

La pharyngite virale ne nécessite généralement pas de traitement spécifique. Les médecins ne prescrivent généralement que des analgésiques ou des médicaments contre la fièvre pour soulager les symptômes. Dans ce cas, l’inflammation disparaît généralement au bout de 5 à 7 jours. Dans le cas d’une pharyngite bactérienne, le traitement se fait généralement avec des antibiotiques pendant 7 à 10 jours. Dans ces cas, la prescription médicale est indispensable. Outre les médicaments, il est important que le patient se repose, boive beaucoup de liquide, préfère la nourriture chaude et se tienne à l’écart des foules, des cigarettes et d’autres facteurs de risque. Le traitement d’une laryngite est établi en fonction de la nature du problème. Dans bien des cas, la laryngite disparaît d’elle-même après un certain temps, comme lorsqu’elle est due à une infection virale ou à une sur-utilisation de la voix. Si une infection bactérienne est en cause, des antibiotiques peuvent alors être prescrits. Il existe en pharmacie des médicaments en vente libre, capables de soulager les symptômes de la laryngite. Ceux-ci se présentent sous différentes formes : pastilles, sirop, suppositoires, etc. Votre pharmacien de famille peut vous aider à choisir le bon médicament et vous fournir d’autres conseils utiles. À l’instar de la laryngite, la pharyngite ne nécessite pas toujours de traitement, car son origine est plutôt rarement bactérienne. Si une bactérie est en cause, on pourra s’appuyer sur la prise d’un antibiotique. Sans traitement, une pharyngite d’origine bactérienne peut entraîner diverses complications, comme une otite ou une sinusite. L’analyse en laboratoire d’un échantillon des sécrétions de la gorge prélevé à l’aide d’un instrument qui ressemble à un long coton-tige peut déterminer avec certitude la nature de l’infection. Il est alors possible d’établir plus clairement le diagnostic ainsi que les recommandations pour vous soigner. Comme c’est le cas pour la laryngite, de nombreuses options thérapeutiques sont disponibles en pharmacie pour soulager les symptômes de la pharyngite. Le recours à un analgésique, comme l’acétaminophène ou l’ibuprofène, permet de soulager efficacement le mal de gorge. On pourra aussi envisager l’usage de pastilles. Consultez toujours le pharmacien avant de faire l’achat d’un produit disponible en vente libre. 

E) Prévention

– Les agents responsables de la pharyngite sont contagieux. Par conséquent, quelques mesures simples peuvent prévenir la contagion.

– Lavez-vous bien les mains et évitez de les porter aux yeux, au nez et à la bouche après un contact avec une surface, surtout dans les endroits où il y a beaucoup de mouvement. L’utilisation de gel d’alcool est également une bonne option ;

– Ne partagez pas d’objets personnels ;

– Aérez bien l’environnement, en ne laissant pas les portes et les fenêtres ouvertes que le temps nécessaire ;

– Nettoyez bien et souvent les meubles et les rideaux de la maison ;

– Utilisez un humidificateur à la maison pour rendre l’air moins sec ;

– Mangez bien et préférez les aliments riches en vitamine C.