La dépression est certes, un langage en même temps courant et technique. De ce fait, beaucoup de gens finissent par la confondre. On entend souvent qu’une telle personne a perdu la joie de vivre et est déprimée. Ou qu’une telle personne est très triste et doit être déprimée. Il doit être clair que la dépression n’est pas le contraire du bonheur. Il est plus correct et plus approprié de dire que la personne a perdu la vitalité et l’énergie nécessaires pour faire les choses qu’elle faisait jusqu’alors. Et l’une comme l’autre, s’agit-il vraiment d’une maladie ? Face à ces incertitudes, on se demande souvent : comment comprendre tout sur la dépression ? Vu qu’il existe différents facteurs de la dépression dont la manifestation est comme suite : des symptômes physiques, des symptômes émotionnels et des formes de soulagement. Et pour en être sûr et avoir un traitement efficace, l’avis d’un médecin professionnel est primordial.

Tout savoir sur la dépression et ses traitements

La dépression, contrairement à ce dont on entend beaucoup parler, est une maladie psychiatrique. Elle fait partie de la chaîne des maladies qui touchent des millions et des millions de personnes dans le monde.

La dépression est une maladie qui touche le corps, l’humeur et les pensées. Elle interfère avec la vie quotidienne, les relations sociales, les relations familiales et aussi les relations professionnelles. Cette maladie psychologique a un impact direct sur le comportement de la personne comme la tristesse, le trouble et aussi, toutes les personnes qui s’en soucient.

Un trouble dépressif n’est pas lié à la personnalité et n’est pas un signe de faiblesse personnelle ou un état que l’on choisit, soit pour y entrer, soit pour le traiter. Il ne suffit pas que la personne souffrant de dépression se “calme” et s’améliore.

La dépression, même dans les cas les plus graves, peut être traitée comme pour d’innombrables autres maladies. Plus le patient consulte un médecin professionnel dans l’immédiat, plus le diagnostic est précis et le traitement commence tôt. Puis, en suivant toute instruction, les médicaments seront efficaces et il y a de chances de prévenir une récidive de la maladie.

Personne n’est libre de se sentir triste, de s’ennuyer et de se décourager. Ces sentiments font partie de la vie de chacun. Cependant, lorsque le vide, le découragement, le désespoir, le manque de concentration, la mélancolie et l’apathie prennent le dessus chez une personne, on peut dire qu’elle a une maladie de la dépression.

Le psychologue est le professionnel idéal pour essayer de comprendre avec le patient ce qui se passe. Il peut évaluer, grâce à une psychothérapie, s’il s’agit d’un cas de dépression ou simplement d’un épisode de tristesse et de découragement.

Les symptômes de la dépression

 Le manque d’intérêt et l’épuisement font partie des symptômes primitifs de la dépression

Visant le mal du siècle, la taille du nombre de personnes qu’elle a atteint ces derniers temps, la dépression est une maladie silencieuse entourée de préjugés, ce qui la rend encore plus grave.

Par honte, par peur ou par ignorance, beaucoup de ceux qui souffrent de ce maladie ne le comprennent pas comme un réel danger pour la santé. C’est dans ce contexte que l’aide d’un psychologue est fondamentale.

Souvent confondue avec le découragement ou une profonde tristesse, la dépression ne reçoit pas l’attention nécessaire du patient. Cela l’aggrave, entraînant un certain nombre de conséquences pour l’individu et son entourage.

Lorsque l’humeur s’apaise et que la personne devient insatisfaite des choses qui la réconfortaient et lui donnaient un sentiment de satisfaction, c’est le signe que quelque chose ne va pas.

Le manque d’intérêt pour les membres de la famille auparavant si aimés, les amis auparavant si chers, les options de loisirs auparavant attendues et le travail jusqu’alors pris au sérieux peuvent également indiquer que la dépression s’installe.

Elle affecte la santé et le bien-être d’une personne en la faisant se sentir épuisée après des tâches simples.

Un autre symptôme de la dépression est le moment où tout semble avoir perdu son sens. Il est fréquent que les personnes qui ont vécu le processus de dépression se rendent compte qu’elles ne voient plus la grâce de vivre et, dans les cas les plus extrêmes, qu’elles ont même pensé à mettre fin à leur propre vie.

La tempête physique et émotionnelle est telle que des douleurs corporelles, des maladies, des diarrhées, des vertiges, des insomnies et de l’irritabilité, entre autres, peuvent apparaître.

Comment identifier la dépression

Il existe des signes qui peuvent indiquer qu’une personne est déprimée.

Il n’est pas rare que les personnes souffrant de dépression confondent le syndrome avec une profonde tristesse ou à un certain trouble passager. Le principal problème lié à l’absence d’identification des symptômes de la dépression est que le patient n’a pas accès à un traitement approprié.

C’est une maladie qui interfère dans tous les aspects de la vie : elle éloigne la personne de ses amis, présente des difficultés sur le travail et se sent constamment épuisée, avertit les psychologues. Pour éviter tout cela, il est essentiel de faire un diagnostic de la dépression et d’entamer le processus de traitement le plus tôt possible.

Selon les données publiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 350 millions de personnes dans le monde souffrent des symptômes de la dépression. C’est un fait alarmant, surtout si l’on considère à quel point ces syndromes interfèrent avec la qualité de vie des gens.

Le manque d’intérêt pour des activités qui procuraient auparavant de la joie, est l’une des conséquences de la maladie de la dépression.

Mais comment savoir si une soudaine apathie face à la vie est un signe de dépression ? Il est important de considérer qu’il s’agit d’un des syndromes caractérisés par un ensemble de symptômes.

Les causes fondamentales de cette maladie de la dépression sont illimitées vu que un traumatisme, un trouble, un excès de sentiment dû à la diverse circonstance pourront en faire partie. Sur ce, les symptômes de la dépression n’ont généralement pas de cause apparente et sont présents à différents moments et dans différents aspects de la vie.

Si elle n’est pas identifiée et traitée correctement, la dépression peut conduire à un isolement total, voire au suicide. Entre autres, il est conseillé de ne pas énerver le patient  dépressif. Cela ne fait qu’empirer leur maladie. Il est à noter que leur cerveau ne fonctionne pas comme celui de personnes normales. Il est donc nécessaire d’être attentif.

Outre le traitement avec des psychologues, qui est fortement recommandé dans ces cas, il peut être nécessaire de les compléter avec des médicaments – en se rappelant que la prescription de ceux-ci doit être faite par des psychiatres.

13 signes indiquant qu’une personne souffre de dépression

Apprendre à gérer la dépression n’est pas facile. Mais il faut y faire face à un moment donné. Puis, il est important de ne pas hésiter à chercher des traitements appropriés comme des antidépresseurs. L’idéal est celui d’un médecin spécialiste en la matière, qui non seulement existe, mais a de grandes chances de guérison.

Indépendamment des causes possibles et des particularités de chaque situation, les domaines médical et psychologique ont beaucoup étudié le sujet et proposent des alternatives qui aident les gens à diminuer leur niveau de dépression et à avoir un soulagement total de l’angoisse qu’elle provoque.

Les principaux symptômes de la dépression

Un risque de la dépression pourrait eu lieu si la personne présente des signes tels une  irritation,  une fatigue, une douleur physique et des excès de tristesses.

Saviez-vous qu’il existe bien d’autres signes de dépression que la tristesse et le désespoir ? Et c’est peut-être la raison pour laquelle les gens ne cherchent pas l’aide d’un psychologue.

Les signes de dépression peuvent varier d’une personne à l’autre et aussi selon la gravité et le type de dépression dont vous souffrez.

Bien que l’on parle beaucoup de la dépression et que le vocabulaire ait été incorporé par le bon sens, il n’est pas toujours évident de savoir quelles sont ses caractéristiques et ses symptômes réels.

Il est assez courant d’entendre des gens dire qu’ils se sentent déprimés alors qu’en fait ils se sentent frustrés, tristes ou déçus.

La variation des émotions humaines est naturelle et se produit en réaction aux événements de la vie quotidienne.

Cependant, la dépression est un état clinique beaucoup plus grave et persistant et, bien qu’elle soit très grave, il est fréquent qu’une personne souffrant de dépression éprouve d’énormes difficultés à communiquer sur son état et à demander de l’aide, conseillent les psychologues.

Pour faciliter les choses, divisons les signes de dépression en 3 grandes catégories : psychologique, physique et sociale. Il est également important de savoir que cet article est un guide pour vous aider à identifier si vous présentez ou non des signes de dépression.

Mais gardez à l’esprit que le diagnostic ne peut être donné que par un psychologue ! Par conséquent, si vous pensez être atteint de dépression, demandez l’aide d’un professionnel dès que possible. Plus le diagnostic est précoce, plus le traitement sera facile et efficace.

De nos jours, une étude  approfondie est en cours pour déterminer les symptômes psychologiques de la dépression, les symptômes physiques de la dépression et les symptômes sociaux de la dépression.

4. Les principaux symptômes physiques de la dépression

Bien qu’il soit communément admis que les pensées sont des éléments abstraits de notre personnalité, elles sont plus liées à notre corps physique qu’on ne l’imagine.

En effet, nombre de nos sentiments sont le résultat d’un réseau biochimique complexe qui n’agit pas seul dans notre cerveau, car notre système nerveux se développe sous forme de réseau dans tout notre corps, des terminaisons nerveuses de la plante des pieds aux cellules ciliées de notre cuir chevelu.

Selon les données du département de psychiatrie de l’Hospital das Clínicas de São Paulo, les cas de la maladie qui sont associés à des symptômes physiques tels que la douleur, atteignent 60 au total.
En effet, la dépression est un état psychique très intense, capable de générer une série de changements physiques récurrents qui, bien qu’ils puissent apporter un grand inconfort aux patients, aident au diagnostic de la maladie, permettant une recherche plus rapide de traitements qui soulagent les symptômes.

Vérifiez les principaux signes physiques d’un état dépressif :

Concernant les problèmes digestifs, ils sont caractérisés par des douleurs du système gastro-intestinal, la constipation et même l’apparition du syndrome du côlon irritable. Quant aux troubles du sommeil, les patients dépressifs seront de plus en plus fatigués. Pour les Douleurs musculaires et maux de tête, les douleurs aux épaules et au cou ainsi que les maux de tête sont d’autres signes physiques de dépression. Le patient qui souffre de cette condition ne tient généralement pas compte de son anxiété excessive et s’inquiète dans un état de tension musculaire qui conduit à une douleur localisée. Outre les troubles du sommeil, la fatigue du dépressif est plus profonde : son cerveau ne produit pas suffisamment de substances nécessaires pour qu’il reste alerte et joyeux. En conséquence, le patient perd sa productivité et a du mal à accomplir ses tâches quotidiennes, tant à la maison qu’au travail. L’augmentation de l’appétit et l’absence de faim peuvent toutes deux être des signes physiques de dépression. L’augmentation de l’appétit peut entraîner une prise de poids visible, tandis qu’une nutrition inadéquate, en plus de nuire à la santé globale de l’organisme, peut entraîner le développement d’autres troubles alimentaires plus graves tels que l’anorexie et la boulimie. Notre système immunitaire est l’un des premiers à souffrir des modifications chimiques de notre corps. Lorsqu’elle ne fonctionne pas comme elle le devrait, nous sommes susceptibles de développer un certain nombre d’autres maladies telles que le rhume et la grippe, les virus, la conjonctivite, les allergies et les maladies fongiques.