La vitamine C, également appelée acide ascorbique, participe à de nombreux processus dans le corps humain et y remplit des tâches importantes. Les besoins en vitamine C ne sont généralement que de 100 mg. Cependant, si vous avez une alimentation saine et riche en fruits et légumes, vous atteindrez automatiquement les niveaux attendus.

Les bienfaits de la vitamine C

La vitamine C est un puissant antioxydant . Elle intercepte les radicaux libres dans le sang, le cerveau, les cellules du corps et directement dans le noyau cellulaire et les rend inoffensifs. La vitamine C est un protecteur vasculaire. Elle a un effet préventif sur toutes les maladies liées à l’artériosclérose (hypertension, angine de poitrine, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, infarctus), car elle maintient le sang mince et normalise ainsi la circulation sanguine. En outre, il maintient les parois internes des artères lisses afin que le cholestérol ou d’autres substances ne puissent s’y accumuler. La vitamine C renforce aussi le tissu conjonctif. Pour cela, elle soude les protéines et d’autres substances en fibres de collagène et renforce ainsi le tissu conjonctif. En effet, le collagène assure l’élasticité de la peau, des ligaments, des tendons et des vaisseaux sanguins, ainsi que la solidité des dents et des os. Le tissu cicatriciel est également constitué de collagène, c’est pourquoi la vitamine C est aussi si importante pour la cicatrisation des plaies. De plus, la vitamine C améliore l’absorption du calcium et du fer. Le calcium et le fer sont mieux absorbés en combinaison avec la vitamine C. Le fer stocké dans la rate et les parois intestinales est ramené dans la circulation sanguine par la vitamine C et peut être utilisé pour le transport de l’oxygène et pour renforcer le système immunitaire du corps. En outre, la vitamine C régule la sécrétion hormonale. Elle permet la libération d’hormones telles que les hormones sexuelles, les hormones thyroïdiennes, les hormones du stress et les hormones de croissance. La vitamine C active les enzymes du foie qui sont responsables de la dégradation des toxines. Il peut ainsi rendre inoffensives des toxines telles que les cyanures, le formaldéhyde et l’acétaldéhyde, les nitrosamines et la nicotine. La vitamine C ou l’acide ascorbique stimule également la combustion des graisses dans les muscles. Elle augmente aussi la réactivité, la concentration, la détente et procure une humeur positive. Ce qui vous permet de lutter contre stress.

Le corps ne peut pas toutefois produire lui-même de la vitamine C comme les plantes. Il est alors nécessaire de s’approvisionner par une alimentation saine . Dans ce cas, il faut consommer beaucoup de fruits et de légumes frais. Ces aliments peuvent apporter de quantités considérables de vitamine C à l’organisme. Autant que possible, il est plus sur de bénéficier une absorption optimale en vitamine C si vous mangez des fruits et légumes frais et crus. 

Quelles sont les sources de vitamine C possible ?

Vous pouvez obtenir un apport suffisant en vitamine C naturel en consommant régulièrement des fruits et des légumes. La vitamine y est liée aux minéraux et aux bioflavonoïdes ainsi qu’au rutine, qui agissent entre autres comme des tampons acides naturels et rendent la vitamine très bien tolérée malgré sa forte teneur en acide. De plus, ils augmentent jusqu’à vingt fois l’absorption de la vitamine C dans l’organisme. Plus la plante est mature, plus elle contient de la vitamine C. Vous pouvez également puiser de la vitamine C sous sa forme naturelle comme complément alimentaire. La cerise acérola, le jus d’argousier sont par exemple des compléments alimentaires très riches en vitamine C. Le jus de choucroute contient également beaucoup de vitamine C et d’acétylcholine, qui est importante pour le système nerveux central. Les capsules ou les comprimés de vitamine C d’origine naturelle sont également une bonne source de vitamine C. Celle-ci se décline également sous sa forme synthétique. Tant que vous pouvez consommer de la vitamine C sous sa forme naturelle, évitez à tout prix la vitamine C synthétique qui contient des produits chimiques. Ce qui peut causer un effet extrêmement agressif sur les muqueuses sensibles du système digestif.

Pour assurer une bonne absorption de l’acide ascorbique, l’organisme doit fournir ses propres minéraux, ce qui, à long terme, peut entraîner une déminéralisation. Si la vitamine C est finalement utilisée comme préparation chimique, il est donc essentiel de veiller à ce qu’elle soit prise sous une forme tamponnée, par exemple sous forme d’ascorbate de calcium ou de sodium, ou sous forme de capsule ou de comprimés qui ne se dissout que dans l’intestin grêle. Il est également important d’en prendre de petites quantités, car le corps ne peut pas stocker cette vitamine et élimine l’excès par l’urine.

Quels sont les effet d’une carence en vitamine C ?

Un manque de vitamine C a un effet négatif sur tout l’organisme. Les symptômes d’une carence en vitamine C peuvent être saignement de la peau et des muqueuses, saignement des gencives, peau rugueuse, brune, squameuse et sèche. Une sensibilité accrue aux infections, une mauvaise cicatrisation des plaies, des dents qui se détachent peuvent aussi se produire si vous ne consommer pas une quantité suffisante en vitamine C. Cela peut également provoquer des douleurs articulaires et des membres. Vos performances physique peuvent même se réduire petit à petit. D’où une grande faiblesse et une fatigue permanente. Une carence en vitamine C peut aussi causer une dépression et des lésions pulmonaires chroniques dues à la prolifération des radicaux libres. Ce qui entraînera une perturbation durable de l’échange d’oxygène

Et quid d’une surdose de vitamine C ?

Comme la vitamine C est soluble dans l’eau et que tout excès est normalement excrété par l’urine, les surdoses sont rares. Cependant, si l’organisme absorbe de très grandes quantités de vitamine C, les organes excréteurs seront surchargés. Les conséquences sont des symptômes tels que nausées, crampes abdominales et diarrhées. Les calculs rénaux peuvent également être causés par une surdose, mais ils surviennent généralement chez des patients ayant des problèmes rénaux préexistants ou une tendance à la goutte. Si la vitamine C est fournie sous sa forme naturelle par les fruits et légumes ou sous forme de complément alimentaire d’origine naturelle, un surdosage ne peut guère se produire.