La colonne vertébrale est ce qui soutient le corps humain. Toute cette responsabilité exige un grand effort de la part de cet ensemble d’os, situé dans la région du dos. Bien que les causes génétiques soient souvent liées aux douleurs dorsales, les experts affirment que la plupart d’entre elles pourraient être évitées par un simple changement de mauvaises habitudes de vie. Découvrez ci-dessous quels sont les principaux ennemis d’une colonne vertébrale en bonne santé.

 Les accessoires de dos inadaptés à la colonne vertébrale

À peine nécessaire, l’accessoire est la principale cause de maux de dos chez les enfants et les adolescents. Des sangles de soutien inadéquates ou laxistes et un excès de poids peuvent provoquer des blessures graves, ainsi que des dommages à long terme à la posture. Le poids ne doit pas dépasser 10 kg du poids de l’enfant et les sangles doivent maintenir le sac à dos près du corps.

Les chaussures à talons trop hauts ou trop bas

En matière de maladies de dos, les premiers condamnés sont les talons hauts. Mais selon les experts, les talons trop bas sont également inadaptés. Les chaussures idéales sont donc celles avec des talons moyens. Celles-ci maintiennent la position du pied fermement à l’intérieur.

 La génétique

Environ 70 % des cas de hernie discale et de dégénérescence de la colonne vertébrale sont dus à des causes génétiques.

L’obésité

Selon les experts, deux kilos de plus en poids corporel signifient 50 % de chances supplémentaires de développer des problèmes de colonne vertébrale.

Le sédentarisme

Le sport, outre qu’il est nécessaire au bon fonctionnement du corps, est également important pour maintenir la colonne vertébrale en bonne santé et pour éviter les dégâts. Des exercices physiques telles que les étirements, par exemple, sont de bons moyens pour éviter les douleurs au niveau de la colonne vertébrale, surtout pour ceux qui travaillent de nombreuses heures assis.

L’âge

Au fil des ans, la surface des articulations peut s’user, provoquant ce que l’on appelle l’arthrose. Cette maladie rend difficile le mouvement du tronc et provoque de fortes douleurs au niveau de la colonne vertébrale, surtout dans la région lombaire.

La longueur inégale des jambes

Il est très rare de trouver des personnes qui sont complètement symétriques. Cependant, certaines présentent des différences plus importantes que d’autres entre les deux côtés du corps. Selon les experts, une personne ayant une différence de plus de 30 millimètres dans la hauteur des jambes est très susceptible de développer des douleurs dorsales, car le corps se penche automatiquement sur le côté pour tenter de compenser la différence. 

Pour corriger le problème, il est nécessaire d’utiliser des semelles spéciales. Avant de les utiliser, consultez un orthopédiste.

Les mauvais exercices physiques

Tout comme le sédentarisme, l’activité physique mal pratiquée peut également provoquer des douleurs dorsales. Par conséquent, avant de commencer un exercice, demandez toujours l’avis d’un professionnel.

 Le trouble hormonal

En plus de l’influence évidente du poids du ventre pendant la période de gestation, les douleurs dorsales dont se plaignent les femmes enceintes peuvent avoir des causes hormonales. Investissez dans la pratique de sport pour lutter contre l’inconfort.

Le stress

Commun à la plupart des êtres humains aujourd’hui, le stress a pour but de solliciter les muscles du corps, qui finissent par comprimer les disques de la colonne vertébrale. La douleur peut être évitée par des étirements, des séances de relaxation pour soulager le stress.

Essayez de corriger la posture chaque fois que vous vous en souvenez. Cette habitude permet de soulager la pression sur les articulations. En cas de douleurs récurrentes, consultez un médecin. Il connaîtra la meilleure attitude à adopter pour que vous soyez libéré de l’inconfort du mal de dos.