L’acide urique est une substance qui se forme dans notre corps suite à la dégradation de la purine, une protéine présente dans divers aliments tels que la viande rouge, le poisson et les fruits de mer. En général, l’acide urique ne pose pas de problèmes de santé et est éliminé par les reins sans grandes difficultés.

Cependant, chez les personnes souffrant d’une affection rénale, cette substance peut s’accumuler dans l’organisme sous forme de cristaux qui se déposent dans divers tissus. Lorsqu’elle s’accumule dans les reins, elle pourrait provoquer l’apparition de calculs et une insuffisance rénale.

Lorsque les cristaux se déposent sur les articulations, ils peuvent donner lieu à une goutte, un type d’arthrite qui provoque des douleurs intenses, des rougeurs et des gonflements principalement dans les membres inférieurs.

Si vous avez tendance à avoir des niveaux élevés d’acide urique, consultez ces cinq remèdes ménagers qui peuvent aider à éliminer cette substance de votre corps :

1. Vinaigre de pomme

Les acides organiques du vinaigre de pomme, en particulier l’acide malique, aident l’organisme à décomposer l’acide urique, empêchant la formation de cristaux et les processus inflammatoires. En outre, cet ingrédient aide également à réguler le pH du sang, contribuant ainsi à une amélioration générale de la santé.

Ingrédients et mode de préparation : 2 cuillères à soupe de vinaigre de pomme (20 ml) et 1 tasse d’eau (250 ml).

Pour préparer, il suffit de diluer le vinaigre dans une tasse d’eau chaude.

Comment utiliser ?

Le mélange doit être pris deux fois par jour : la première fois le matin et la deuxième fois l’après-midi. Suivez le traitement pendant deux ou trois semaines sans interruption.

2. Thé à l’ortie

L’ortie est connue pour provoquer des allergies et des irritations chez ceux qui touchent ses feuilles. Cependant, le thé préparé à partir de la plante déjà traitée et prête à l’emploi présente des avantages pour la santé, notamment une réduction du taux d’acide urique et une détoxification de l’organisme.

Ingrédients et mode de préparation : 1 cuillère à soupe d’orties spéciales pour le thé (que l’on trouve dans les maisons de produits naturels) et 1 tasse d’eau (250 ml).

Faites bouillir l’eau, éteignez le feu et ajoutez les orties (attention à ne pas utiliser de feuilles fraîches et à ne pas brûler la peau). Couvrez le récipient et laissez-le infuser pendant 10 minutes.

Comment utiliser ?

Il est recommandé de prendre deux à trois tasses de thé aux orties par jour pendant au moins dix jours.

3. Thé au maquereau

La prêle est une plante aux propriétés détoxifiantes et anti-inflammatoires qui stimule la production d’urine et aide ainsi à éliminer l’acide urique de l’organisme. De plus, il contient des antioxydants qui protègent les cellules des dommages causés par les radicaux libres et réduisent le risque de calculs rénaux.

Ingrédients et mode de préparation : 1 cuillère à soupe de maquereau (10 g) et 1 tasse d’eau (250 ml).

La préparation consiste à faire bouillir l’eau, à la retirer du feu, à ajouter le maquereau et à laisser infuser le thé pendant 10 minutes avec le récipient couvert. Après ce temps, il faut filtrer la boisson.

Comment utiliser ?

Le thé au maquereau doit être pris le matin à jeun et au moins deux ou trois fois dans la journée.

4. Thé au saule

L’écorce de saule, également connue sous le nom de saule pleureur, d’osier et de persil, a des propriétés anti-inflammatoires qui réduisent les douleurs articulaires, ce qui facilite le traitement de la goutte. De plus, il contient des substances qui aident l’organisme à traiter les purines, évitant ainsi la formation d’acide urique.

Ingrédients et mode de préparation : 1 cuillère à café d’écorce de saule (5 g) et 1 tasse d’eau (250 ml).

Ajoutez l’écorce de saule à une tasse d’eau bouillante et laissez infuser pendant 10 minutes. Puis filtrez la boisson.

Comment utiliser ?

Les meilleurs résultats sont obtenus lorsque le thé de saule est pris le matin (il n’est pas nécessaire qu’il soit à jeun). Si vous préférez, vous pouvez également appliquer le thé chaud sur les zones douloureuses à l’aide d’un mouchoir en papier.

5. Thé à l’oignon

Le thé à l’oignon a des propriétés nettoyantes qui contribuent au contrôle des niveaux d’acide urique. De plus, il contient des antioxydants qui aident à décomposer les cristaux qui peuvent se former dans les reins.

Ingrédients et mode de préparation : ½ oignon, 2 tasses d’eau (500 ml) et 1 cuillère à soupe de miel (25 g).

Hachez un demi oignon et faites-le bouillir dans une casserole avec deux tasses d’eau. Laissez le mélange sur feu doux pendant 10 minutes, puis retirez du feu. Filtrez le thé et ajoutez le miel pour le sucrer.

Comment utiliser ?

Il est recommandé de prendre une tasse de thé à l’oignon le matin et une tasse l’après-midi pendant au moins deux semaines consécutives. Dans ce cas, le miel est utilisé pour atténuer le goût fort du thé.

Le thé à l’oignon et les autres conseils pour réduire l’acide urique présentés dans ce dossier sont des recettes maison qui ne sont pas entièrement prouvées par la science. Vous ne devez pas remplacer ou modifier le traitement conventionnel prescrit par votre médecin sans lui en parler au préalable.

Les informations contenues sur cette page sont uniquement à titre d’information. Il n’est pas destiné à remplacer les conseils et le soutien des médecins, des nutritionnistes, des psychologues, des professionnels de l’éducation physique ou d’autres spécialistes.